Le Palazzu di Baldu: de la légende aux recherches archéologiques plus récentes

Le Palazzu di Baldu: de la légende aux recherches archéologiques plus récentes

À quelques minutes du centre de Luogosanto se trouve le Palazzu di Baldu, un des plus importants témoignages de la vie médiévale du Judicat de Gallura, c’est-à-dire l’État souverain qui existait entre 1020 et 1296, dans le nord de la Sardaigne.

L'histoire de Palazzu di Baldu parle d'un village médiéval commercialement très actif qui était presque certainement le siège du pouvoir politique du Judicat. On dispose de tellement peu de documents écrits qu’on sait peu de choses sur ce qu’il reste du monument, qui est partiellement enveloppé par un voile de mystère enrichi par les légendes populaires nées au cours des siècles.

De ce qui autrefois était un complexe constitué d’une tour quadrangulaire entourée d’une vingtaine de bâtiments donnant sur une grande cour, il ne reste aujourd’hui que les ruines de la tour et quelques structures dans les alentours.

Comme toutes les tours médiévales, celle de Baldu aussi jouissait d’une excellente vue sur les collines de Luogosanto, sa hauteur atteignait près de dix mètres, composée de trois étages et une terrasse.

Le bâtiment était destiné à usage résidentiel et représentation, on accédait aux étages par un escalier extérieur qui existe encore. À l'étage inférieur, il y avait un entrepôt. Les salles environnantes étaient utilisées comme cuisines, ateliers, magasins et écuries.

***Curiosité: savez-vous qu'en Sardaigne, il existe  plus de 100 tours dont certaines ont été construites au temps du Haut Moyen Âge et d’autres en période plus moderne? ***

Les études plus récentes font penser que le Palais était un centre important de l’administration du  territoire du Judicat de Gallura et était probablement aussi la résidence de l'autorité politique. Son emplacement dans une dépression du sol constituait une défense naturelle, grâce aussi à d’immenses rochers de granit et des larges cavités tout autour qui cachaient en partie la tour.

L'église de Santo Stefano toute proche est mentionnée dans les documents catalans de 1358 comme appartenant à la Villa de Sent Steva ou de Sent Steve. L’église pourrait donc être le seul bâtiment qui reste de cette villa. Les vestiges de la villa donnent sur l'église, dans la campagne qui se trouve derrière le mur qui clôture la zone archéologique. On suppose que l’église était la chapelle du Palais.

Aujourd'hui, l'église n’a plus le même aspect qu’à son origine, en fait elle a été reconstruite entre le XVIIe et le XVIIIe siècle et a maintenant l’aspect typique des églises rurales de la période plus récente, c’est-à-dire un plan rectangulaire simple.

Saviez-vous qu'une fournaise a été trouvée parmi les structures à proximité du bâtiment? Il s’agit d’une structure de forme circulaire utilisée pour la production d'objets en céramique et en brique.

La légende de Lu Baldu

La tradition populaire et les études attribuent la construction du Palais à la naissance de Ubaldo, fils de Lamberto Visconti, Juge de Gallura de 1212 à 1238, et de sa femme Elena di Gallura.

D'autres hypothèses l'attribuent à la mémoire de Giovanni. père du Juge. En fait, les Visconti résidaient en Sardaigne et gouvernaient la Gallura; ils entretenaient d’importantes relations commerciales avec les navires qui arrivaient de la Méditerranée et de l’Orient.

Même les unions matrimoniales renforcèrent le pouvoir sur le territoire de la famille pisane.

En effet, dans le Palais ils découvrirent différents fragments de majoliques provenant de Pise et de Savona, mais également de productions ibériques et orientales.

Certains récipients en céramique utilisés pour le transport des marchandises sont une preuve supplémentaire de ces intenses échanges commerciaux. Il n’est pas non plus exclu que les personnalités politiques qui fréquentaient le Palais s’échangeaient des dons, vu que des verres provenant de Venise ont également été retrouvés.

*** Curiosité: Elena di Gallura fut la première Juge de l’île et on se souvient d’elle parce que plusieurs prétendants avaient demandé sa main et il existe même des lettres d’intervention de Pape Innocenzo III qui le documentent***

Le Palazzu di Baldu: de la légende aux recherches archéologiques plus récentes

Parmi les personnages qui ont habité le Palais, il faut  mentionner Ugolino Visconti appelé Nino di Gallura qui a marqué la fin du Judicat de Gallura et que Dante Alighieri a aussi mentionné comme "juge Nin Gentil" dans le huitième chant du Purgatoire de la Divine Comédie.

Il existe une autre curieuse légende sur le Palais, selon laquelle, le fantasme de Don Ubaldo, survécu au massacre de sa famille et du village saccagé par le roi Alphonse d'Aragon, vaguerait dans le Palais.

Les activités de l'Université de Cagliari à Lu Palazzu di Baldu

Depuis la fin des années ‘90, l’Université de Cagliari a entrepris une activité de recherche et développement sur le site archéologique de Palazzo di Baldu à Luogosanto.  Il s’agit d’une série de projets qui au fil des ans ont conduit à des activités de fouilles et à la création d’un véritable laboratoire sur les vestiges ainsi qu’à des activités d’investigation du territoire et de reconnaissance des ruines et des initiatives récentes d’archéologie publique, uniques dans le nord-est de la Sardaigne.

*** Curiosité: Qu'est-ce que l'archéologie publique? Il s’agit d’une série d’activités de divulgation, d’éducation, de communication, de rencontres avec les communautés afin que celles-ci soient sensibilisées au patrimoine archéologique. ***

Grâce à la concession de la Surintendance archéologique et à la Municipalité de Luogosanto, en 2013, de nouvelles activités de fouilles et de recherches ont été lancées et sont toujours en cours.

Le projet a le but d’étudier le site de Lu Palazzu di Baldu de même que l’église voisine de Santo Stefano, afin de valoriser l’ensemble de la zone qui, avec l’Ermitage de San Trano, le centre historique de Luogosanto, le Château de Balaiana et l'église de San Leonardo ainsi que des tas d’autres églises de la région font tous partie d'un itinéraire touristique intéressant sur l'histoire médiévale sarde.

Les activités sont coordonnées par le Prof. Fabio Pinna, Professeur d'Archéologie Chrétienne et Médiévale à l'Université de Cagliari, qui coordonne les activités du Laboratoire de Didactique et Communication du patrimoine culturel auprès du Département d'Histoire, du Patrimoine Culturel et du Territoire.

C’est précisément à partir des recherches effectuées durant ces années ci que s’est révélée la particularité et l’importance historique du Palais au Moyen Âge en tant que siège administratif et du pouvoir, outre que lieu d’échanges commerciaux intenses avec les différentes régions de la Méditerranée. En effet, ils ont retrouvé des fragments céramiques durant les fouilles effectuées dans la région de Gênes, de Savone, mais également de Constantinople, de la Terre Sainte, de la Syrie et de l’Égypte. Le site contient aussi des fragments vitreux et des objets émaillés avec des inscriptions arabes qui témoignent de la commission royale et du possible échange de dons entre les visiteurs du Palais.

Outre le site archéologique de Baldu, l’Université a effectué une série d’enquêtes sur le territoire de Luogosanto, qui semble occuper une position centrale parmi les différents villages du Judicat de Gallura, encore trop peu étudié.

L’Université de Cagliari poursuit ses activités de recherche et de formation même aujourd’hui et pendant l’été 2018, à Luogosanto, elle a organisé l’École d’Archéologie et Communautés,  chargée de renforcer la recherche archéologique de ces denières années grâce à la participation des communautés locales et à l’étude de l'impact social de l'archéologie.

Les 10 étudiants participants ont pu suivre des leçons dédiées non seulement à l’étude des vestiges et des sites archéologiques du territoire de Luogosanto, mais également aux nouveaux systèmes de communication afin de diffuser les résultats de la recherche et de comprendre le rôle de l’archéologie dans le développement social et économique  de la communauté.

En fait, c'est en Gallura que l'Université de Cagliari poursuit une série d'initiatives "d'archéologie publique" qui vise à renforcer la recherche archéologique et à en promouvoir la communication, mais également à réapproprier les communautés de leur propre patrimoine. C’est la raison pour laquelle, par exemple, les visiteurs peuvent voir les sites de fouilles, de sorte qu’ils puissent se rendre compte de ce qu’ils y font. Voilà donc un nouveau concept d'excavation et de communication qui se répand.

À l'occasion de la 790ième Festa Manna di Gaddura, les étudiants de l'université de Cagliari ont collaboré pour enrichir le programme culturel en organisant des visites guidées et des conversations publiques afin de mettre en valeur le patrimoine archéologique de Luogosanto et d'encourager la rencontre entre citoyens et travailleurs du secteur archéologique sur le territoire.

"Baldu Trentapiedi Junior" est une des initiatives organisées, il s’agit d’ un "convoi à traction piétonnière" dédié aux enfants à la découverte du site archéologique de Lu Palazzu di Baldu, une excursion nocturne à l'Ermitage de Santi Nicola e Trano, un tour VTT, un ArcheoTalk c’est-à-dire une conversation publique entre les protagonistes de l'archéologie locale.

Les fouilles se poursuivront sur le site archéologique de Lu Baldu dans les prochains mois.

Si vous désirez rester au courant des activités de l’Université de Cagliari sur le site Lu Baldu, suivez la page Facebook "Luogosanto Medievale. Archeologia e Comunità".

Si vous souhaitez retracer l’histoire médiévale du Judicat de Gallura et découvrir le site archéologique de Palazzo di Baldu, vous pouvez contacter les guide touristiques spécialisés qui vous accompagneront tout au long de votre visite. Vous pouvez également choisir d’accompagner vous-mêmes votre groupe de visiteurs à l’un des monuments du territoire de Luogosanto ou à une activité sportive.

Partagez sur Social

Que voir dans les alentours

Autres points d’intérêt dans la région

Luras

Dolmen de Alzoledda

Archèologie et monuments

Luogosanto

Source La Filetta

Aventure

Luogosanto

Groupe nuragique de Monti Casteddu

Archèologie et monuments

Luogosanto

Hermitage de San Trano et Nicola

Églises